Regard(s) sur le monde

24 mai 2018

Le cacao, une histoire à croquer

Nous connaissons tous le cacao et avons tous goûté au moins une fois du chocolat… Mais connaissez-vous son origine ?

Histoire du cacao


Le cacao vient d'Amérique centrale et Amérique du Sud, plus précisément au Mexique dans la presqu'île du Yucatan et dans les bassins de l'Orénoque et de l'Amazone. Sa culture est très ancienne. En effet, il semble que les Mayas le cultivait déjà dès le Vème siècle. Ils servaient notamment à élaborer une boisson, ancêtre de notre chocolat. A cette époque, seuls les nobles pouvaient le consommer chez eux car le chocolat était une boisson sacrée aux multiples vertus.

Le nom latin du cacao, Theobroma signifie « nourriture des dieux ».

Les fèves de cacao étaient aussi utilisés par les Aztèques en tant que monnaie, médicament ou ils en faisaient des boissons…

Pour ces civilisations le cacao est symbole d'abondance à l'image de leur dieu Quetzalcóatl, le serpent à plumes. La légende raconte que Quetzalcóatl, dieu de la végétation régnait sur la cité de Tula. Il possédait de grandes richesses dont des arbres de cacao en abondance appelés « Cacahuaquahitl » dont il avait pris la culture au peuple. Toujours selon la légende, on propose au dieu la boisson au chocolat. Quetzalcóatl

but la potion et perdit la tête. Il brûla ses maisons, enterra ses trésors dans la montagne et transforma ses cacaoyers en une espèce qui ne donnait ni fèves, ni fruits. Il partit pour le pays où il pensait retrouver la jeunesse, en direction du soleil levant, vers l'est. Il reviendrait pour rapporter à son peuple tous les trésors du Paradis et apparaîtrait à l'endroit même d'où il était parti...En 1519, alors que Moctezuma, roi des Aztèques, attendait avec impatience le retour de Quetzalcóatl, des hommes débarquèrent en provenance du soleil levant, sur une plage peu éloignée de celle qu'avait emprunté Quetzalcóatl pour s'en aller. Dans l'esprit de Moctezuma, il n'y avait aucun doute : c'était Quetzalcóatl ! Il lui fit bon accueil et lui remit son royaume. En réalité, l'homme était Hernán Cortès. Il comprit très vite la valeur économique du cacao et fit envoyer, en 1524, une première cargaison de cacao à Charles Quint, souverain d'Espagne. Puis en 1528, il lui rapporta les fèves et les ingrédients nécessaires à la préparation de la boisson : de la cannelle, des grains de poivre, des clous de girofle, de la vanille, du musc et de l'eau de fleur d'oranger. La cour d'Espagne est subjuguée par cette boisson et refuse de dévoiler son existence au reste du monde, si bien qu'elle garde le cacao secret. Au Mexique, c'est un véritable engouement, les colons Espagnols du nouveau monde ne peuvent plus s'en passer et à Mexico s'ouvrent les premières "Chocolaterias». Lors de leur retour sur le vieux continent, en 1585, les Espagnols ne pouvant plus se passer de leur chocolat, le ramenèrent avec eux. Le chocolat sort ainsi du secret dans lequel la cour l'avait gardé. L'Espagne se passionne alors pour cette boisson. A cette époque la France ne connaissait pas encore le chocolat, c'est Anne d'Autriche, fille de Louis Philippe II d'Espagne, par son mariage avec Louis XIII, qui introduisit cette boisson à la cour de France en 1615.Plus tard c'est Marie Thérèse, femme de Louis XIV, qui imposera réellement le chocolat en France et la première chocolaterie s'ouvre en 1659 dans le quartier des Halles. Le premier chocolat à croquer est fabriqué pour la première fois à Londres en 1674 alors qu'en 1780, la première fabrique de chocolat est installée à Bayonne.Cependant en cette fin de XVIIIème siècle, le chocolat reste un produit de luxe (1Kg de chocolat = 4 jours de salaire d'un ouvrier). L'industrie chocolatière voit le jour au début de XIXème siècle avec par exemple en 1815 la première usine du Hollandais Van Houtten.
En 1822, la culture du cacaoyer est lancée sur le continent africain, puis en Indonésie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils de dégustation

Pour apprécier au maximum un chocolat, il faut faire appel à ses 5 sens car chacun d'entre eux nous apporte des informations différentes mais complémentaires.

  • La vue, nous permet de choisir et de préparer notre envie de dégustation
  • Le toucher, nous renseigne sur la consistance
  • L'odorat, nous permet d'imaginer le goût et nous donne l'eau à la bouche
  • L'ouïe, nous précise sa texture
  • Et enfin le goût qui peut s'exprimer après les 4 autres sens pour nous donner une perception totale du produit.
  • Toujours commencer par le chocolat le plus doux et terminer par le plus puissant et le plus parfumé.
  • Déguster chaque chocolat lentement et par petits morceaux, afin d'en saisir toute la texture et les arômes.
  • Le laisser fondre délicatement dans votre bouche et imprégner vos papilles de toutes ses saveurs aromatiques.

Que boire avec du chocolat ?

  • Eau plate
  • Vins doux naturels
  • Eau de vie

Conservation du chocolat ?

Le chocolat gardera toute sa saveur s'il est conservé à l'abri de l'humidité et à une température sèche entre 16°C et 20°C.
Attention, le chocolat est un excellent capteur d'odeur, gardez-le dans son emballage d'origine afin d'éviter tout transfert d'odeurs.

La culture du cacao…

Le chocolat est fabriqué à partir d'un arbuste de la famille des sterculiacées, le cacaoyer. Il aime la chaleur et l'humidité et comme il a besoin d'ombre, on le cultive souvent sous des arbres plus grands.

Plusieurs variétés de cacaoyers existent.

  • Le forastero : son arôme est fort. Il est le plus courant et représente 70% de la production mondiale.
  • Le criolo : plus fin, mais en déclin car il est peu résistant aux maladies.
  • Le trinitario : il est un croisement des deux premières variétés. Son arôme est fin.

Le cacaoyer fleurit au bout de 2 ans, il y a environ 10 fruits par arbre que l'on appelle des cabosses. Elles ont une forme ovale. A l'intérieur de celle-ci, on trouve des graines que l'on fait sécher au soleil dans des feuilles de bananier. La fermentation et le séchage sont très importants pour obtenir un chocolat de qualité. Au bout de 2 semaines ces graines deviennent des "fèves de cacao".

 

Maintenant, vous ne verrez plus le chocolat du même œil !

Une petite recette…

  • 5 min
  • 25 min
  •  
  • 12,09
  • Facile

Ingrédients :

  • 180 g de beurre demi-sel
  • 3 œufs
  • 180 g de sucre en poudre
  • 90 g de farine
  • 1 c. à café de levure chimique
  • 90 g de cacao en poudre non sucré
  • 75 g de noix

Préparation :

ÉTAPE 1 : Concassez grossièrement les noix. Réservez-les dans un bol. Préchauffez votre four à 175°C.

ÉTAPE 2 : Faites fondre le beurre au micro-ondes ou dans une casserole. Ajoutez le sucre en poudre et fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs, préalablement battus et mélangez afin d'obtenir ne préparation homogène.

ÉTAPE 3 : Ajoutez la farine, le cacao en poudre et la levure tamisée. Mélangez bien afin d'obtenir une pâte homogène. Ajoutez les noix concassées, mélangez.

ÉTAPE 4 : Versez la pâte dans une moule légèrement huilé. Enfournez le brownie pendant 25 minutes. Sortez le gâteau du four et faites-le refroidir avant de lé démouler.

Silja-Louise

Nesrine

Alicia

 

 

 

 

 

 

 

.

Posté par StStan à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un récit chocolaté

Charlie et la Chocolaterie est un roman destiné à la jeunesse mais qui est apprécié par tous. Il a été écrit en 1964 par Roald Dahl, écrivain britannique et scénariste.

C’est l’histoire d’un petit garçon nommé Charlie Bucket, il vit dans une petite maison délabrée, au cœur de sa ville, avec ses parents et ses quatre grands-parents. Ils ont peu de moyens et vivent dans la privation. Néanmoins, ils sont heureux de vivre ensemble. Un jour, en se promenant, Charlie trouve un billet par terre et s’achète une tablette de chocolat Wonka où il trouve le dernier des cinq tickets d’or. Ceux-ci permettent d’entrer lors d’une visite improbable dans l’usine du célèbre chocolatier Willy Wonka. À la clé, une montagne de sucreries et de chocolat, et pour seulement l’un d’entre eux, l’héritage de Wonka, la chocolaterie.

 

Charlie et son grand-père vont vivre cet évènement en compagnie de quatre autres enfants et leurs parents. Chacun d’entre eux est doté d’un caractère fort : Augustus Gloop, un garçon ne pensant qu’à manger, Veruca Salt, une jeune fille pourrie-gâtée par ses parents très riches, Violette Beauregard, une jeune fille très arrogante, championne de mâche de chewing-gum, et enfin, Mike Teavee un garçon outrecuidant, passioné de jeux-vidéo violents. À chacun de ces enfants, il est arrivé une mésaventure au cours de la visite qui les a contraints d’abandonner, ce à cause de leur comportement. Seul Charlie est resté jusqu’à la fin de la visite.

                Ce roman a un message clair à faire passer : quiconque reste généreux et humble sera récompensé. Charlie représente l’humilité, il est un modèle, une référence pour les lecteurs. Ce récit incite les gens à réfléchir sur leur manière d’être, envers les autres ou envers eux-mêmes. L’auteur fait une référence aux principaux vices, tout au long de l’histoire, grâce aux enfants. La gourmandise pour Augustus, l’envie pour Veronica, l’orgueil pour Violette, la colère et l’orgueil pour Mike Teavee. En revanche, on aperçoit dans le comportement de Charlie les vertus opposées aux vices de ses compagnons : il vit dans la privation, il ne demande et consomme que très peu, il est très humble et très calme.

                Nous avons beaucoup aimé la maturité dans la rédaction de l’auteur : il mêle à la perfection le fantastique et des pistes de réflexions sérieuses. Ce récit est le fantastique par définition, il est basé dans un univers réaliste (situation initiale, pistes de réflexions) mais est fantastique de part son contexte, et ses éléments (Oompa-Loompas, chocolaterie). Bien-sûr c’est son originalité qui fait tout le charme du roman. On s’imagine de manière très nette l’histoire du roman car les lieux et les personnages sont décrits très précisément, même les odeurs le sont aussi.

Posté par StStan à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les pouvoirs du cacao sur notre organisme

Il est vrai que nous soupçonnons très peu les pouvoirs du cacao souvent vu comme sucré, et fort en matière grasse donc mauvais pour notre santé. Cependant cette définition est une sous- estimation de ses grands pouvoirs…

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’est le cacao ?

Originaire d’Amérique centrale, le cacao sont les graines du cacaoyer appelés fèves de cacao. Celle-ci peuvent être consommées telles qu’elle ou transformées en chocolat.

 

 

Les fèves de cacao se situe par cinquante dans des cabosses.

 

 

 

Le Chocolat est composé avant tout de beurre de cacao et la matière sèche du cacao, une poudre obtenue après le broyage des fèves. Il contient majoritairement des polyphénols qui sont des antioxydants très puissants permettant de prévenir de nombreuses maladies telles que le cancer.

Le cacao est réputé pour son action sur les maladies cardiovasculaires, la prévention du cancer, ses bienfaits sur le cœur, réduit le diabète type 2, réduit le vieillissement et la toux. 

Mais comment est-ce possible ?

-Pour commencer, le risque de maladies cardiovasculaires et de cancer est réduit grâce aux polyphénols qui agissent sur les radicaux libres (tout ce qui génère des attaques au niveau des cellules pour nous faire vieillir ou encore nous rendre malades est dû aux radicaux libres).  

-Ses bienfaits sur le cœur s’expliquent par sa teneur en théobromine (c’est un cardio-stimulant permettant une amélioration de l’irrigation du cœur).

-En ce qui concerne le diabète type 2, il se caractérise par une résistance à l’insuline, qui elle permet de réguler notre glycémie. De ce fait, le pancréas se met a fabriqué davantage de cette hormone (l’insuline) qui s’épuise au fil du temps. En effet, le cacao contient des molécules permettant la fortification et le fonctionnement des cellules du pancréas au long terme.

-Le cacao exerce un combat contre le vieillissement grâce à la vitamine E et les nombreux antioxydants qu’il contient. La vitamine E contient elle aussi un rôle antioxydant qui neutralise les radicaux libres responsables du vieillissement.   -  Miraculeusement, le cacao permet de réduire votre toux, encore grâce à la théobromine. Elle freine le nerf vague, ce qui permet de réduire notre réflexe de toux. 

En ce qui concerne la prise de poids, la consommation du chocolat doit être adapté en fonction de sa teneur en sucre. Le chocolat noir est majoritairement conseillé face au chocolat au lait et au chocolat blanc qui contiennent plus de sucre. Le chocolat noir contient une grande quantité de beurre de cacao qui libère de l’acide oléique lors de la digestion. L’acide oléique permet l’élimination du cholestérol contrairement aux autres chocolats dont le sucre est stocké sous forme de graisse si l’organise n’en trouve pas l’utilité.

Nous vous avons dévoilé tous les secrets de cet aliment que l’on connait peu paradoxalement, face à notre gigantesque consommation (405000 tonnes de chocolat ont été consommées par les français en 2015 soit environ plus de12kilos par seconde). 

 

Posté par StStan à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L’histoire de l’écologie

Historiquement, il fut inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel, bien que l'essayiste et poète américain Henry David Thoreau l'ait peut être employé dès 1852. Il semble avoir été utilisé pour la première fois en français vers 18741.

L'écologie fait irruption dans les années 1960-1970. Depuis lors, une nouvelle forme de demande sociale se manifeste, notamment dans les domaines politique, associatif, éducatif .Au cours de cette même période, les premiers ouvrages consacrés à l'histoire de l'écologie commencent à voir le jour. Ils montrent que l'écologie est une discipline scientifique déjà centenaire, dont les concepts ont été forgés en Europe au XIXème siècle. Par ailleurs, les travaux historiques consacrés aux mouvements environnementalistes enseignent que les préoccupations liées aux conséquences néfastes de certaines activités humaines sur l'environnement sont bien antérieures aux seventies.

Les voyages biogéographiques de Humboldt, l'agrochimie de Liebig et surtout la théorie de l'évolution de Darwin préparent la définition donnée en 1866 par Haeckel : l'écologie est la science des relations des êtres vivants, plantes et animaux, entre eux et avec leur milieu.Mais il faudra attendre le début de ce siècle pour que soient définis et mis en oeuvre les concepts modernes de l'écologie 

David, Axel et Hugo S.

Posté par StStan à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'Ecologie

L'écologie, aussi appelée bioécologie, bionomie ou science de l’écologie ou environnementale, est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu et ce qu’ils font. L'écologie est une science qui étudie les écosystèmes à plusieurs niveaux : la population ou une communauté d'espèces, les écotones et les écosystèmes des différents habitats (marins, aquatiques, terrestre, etc.) et la biosphère. La Terre , comprend plusieurs systèmes : l'hydrosphère (ou sphère de l'eau), la lithosphère (ou sphère du sol) et l'atmosphère (ou sphère de l'air).

La biosphère s'insère dans ces systèmes terrestres, elle est la partie vivante de la planète, la portion biologique qui abrite la vie qui se développe. Il s'agit d'une dimension superficielle localisée, qui descend jusqu'à 11 000 mètres de profondeur et s'élève jusqu'à 15 000 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer. La majorité des espèces vivantes vivent dans la zone située de -100 mètres à +100 mètres d'altitude.

La vie s'est tout d'abord développée dans l'hydrosphère, à faible profondeur. Des êtres pluricellulaires sont ensuite apparus et ont pu commencer à coloniser. La vie terrestre s'est développée plus tardivement, après la formation de la couche d'ozone protégeant les êtres humains des rayons ultraviolets. Les espèces terrestres vont plus se diversifier que les continents qui vont se fragmenter, ou au contraire se réunir.
Biosphère et biodiversité sont indissociables. On définit la biosphère comme étant une sphère vivante, alors que la biodiversité en est la diversité. La sphère est le contenant, alors que la diversité en est le contenu. Cette diversité s'exprime à la fois au niveau écologique (écosystème), population (diversité intraspécifique) et espèce (diversité spécifique).

La biosphère contient de grandes quantités d'éléments tels que le carbone, l'azote et l'oxygène. La composition du sol est composée de roche-mère.  L'action géologique a des effets cumulatifs sur les êtres vivants.

Laura, Jarod, Emilie et Elodie

L'écologie, terme inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel, a pour objet l'étude des relations entre les êtres vivants et leur environnement, bien avant que la politique s'approprie ce terme.

Si l'écologie est avant tout une science, ce mot est dorènavant couramment employé pour désigner les interactions entre les sociétés humaines et leur environnement. A ce titre, l'écologie est positive car elle vise à minimiser notre impact, notre empreinte sur notre support de vie, la Terre.

L’écologie c’est tout simplement faire un geste pour la planète par exemple ne pas jetter des papiers par terre quand on peut faire un trajet coup à pied on le fais ,on ne prend pas la voiture etc il y a pleins de gestes tout simple mais qui peuvent faire en sorte de ne pas gaspiller notre planète.

 

Posté par StStan à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Une histoire des abeilles Maja Lunde

Résumé et critique du livre

 RESUME


A

ngleterre, 1852. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Mais la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : décidé à impressionner son unique fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire. 
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils s'est converti au végétarisme et rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée chaque jour un peu plus par l'inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. L'Effondrement de 2045 a laissé la planète exsangue. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser les fleurs à la main. Pour son petit garçon, elle rêve de l'avenir réservé à l'infime élite. Seulement, un jour, Wei-Wen tombe dans le coma après s'être aventuré seul dans une forêt… Afin de comprendre ce qui est arrivé à son fils, Tao se plonge aux origines du plus grand désastre de l'humanité        

 
CRITIQUE DU LIVRE

   Ce roman qui met en valeur 3 continents et notamment 3 moments marquants, a travers ce livre on ressent que Maja Lunde compare assez souvent les abeilles aux humains en insinuant que comme les humains il y a certaines abeilles qui deviennent reines et dans ce cas la des humains qui réussissent et des abeilles qui échoue leur vie tel  des humains. Mais elle consacre beaucoup de temps à ce que représente les abeilles dans la nature et que si il y en avait plus le monde ne serait plus le même, cela voudrait dire que l’Homme a totalement pollué la terre et c’est ce que nous démontre se filme en nous plongeant dans trois époque différente de la vie de la terre en 1852 ou la terre était saine et que l’Homme n’avait pas encore beaucoup impacté notre monde, puis en 2007 ou l’homme  a commencé

 

 

 

A polluer la planète et enfin 2045  et 2098 à ce moment là du livre on comprend qu’à cette période là, le  mal que fait subir l’Homme à la terre est mauvais et on peut constater qu’avec ce changement il n’y a pas que le être humains qui on changé mais c’est belle et bien la ruche qui s’appauvrit il y a de moins en moins d’abeilles et surtout de moins en moins de pollen. Concernant ce livre il m’a beaucoup plus car grâce à cette ouvrage Maja Lunde nous montre qu’il faut faire très attention à la planète ces prochaines années et je pense surtout que c’set pour montrer au politiciens qu’il faut agir vite et que les ressources ne sont pas illimités. Malgré tout ce livre m’a plus car cela reste tout de même une science fiction et c’est un style de livre que j’apprécie tout particulièrement. Donc c’est pour cela que je recommande ce livre.    

Amine L, Marcus et Hugo E       

Posté par StStan à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2018

Sciences et café

 

Les grains de café proviennent des baies du caféier, un arbuste originaire de la forêt vierge.

Les pays qui produisent du café se situent tous autour de l’équateur, le caféier doit se trouver dans un endroit avec une température entre 20 et 25°C ensoleillé mais sans chaleur excessive.

Le café arabica représente 75% de la production mondiale de café. Cette variété originaire de l’Éthiopie se répand aujourd’hui dans le monde entier. Le caféier arabica délicat et exigeant se cultive en montagne entre 600 et 2000 m d’altitude. Il se cultive surtout en Amérique Centrale, en Amérique du Sud et en Afrique de l’Est. Il contient une caféine relativement basse (entre0,8 et 1,3%).

Le café robusta représente 25% de la production mondiale.  Le robusta est surtout cultivé en Afrique de l’Ouest et en Asie du Sud-Est.  Comme son nom le suggère, c’est un café fort (robuste). Ce café résiste bien aux maladies.

Les grains de café sont grillés pour libérer les arômes du café. Plus on grille le café, plus le café sera fort.

 

Antoine, Melvin et Hanis

Posté par StStan à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Cafetière de Théophile Gautier

I- La nouvelle

Auteur : Théophile Gautier

Date : XIXème siècle

Thème : Fantôme, amour impossible

Genre : Nouvelle fantastique

-La cafetière est une des premières nouvelles de T. Gautier.

-Résumé : Le narrateur est invité à passer quelques jours dans une terre de Normandie avec deux camarades d’atelier. Il arrive le soir très fatigué chez son hôte et se sent dans un état comateux et fiévreux.                             

Alors qu’il tente de trouver le sommeil ,une fois seul dans sa chambre, des évènements surnaturels commencent à se produire ;Les bougies s’allument toutes seules, les fauteuils s’animent, la cafetière se jette de la table, les personnages sortent du tableau…                                              

Le narrateur est alors emparé d’une grande terreur alors que sa chambre se transforme en salle de bal où tous les personnages se mettent à danser. Dans l’agitation, le narrateur va à la rencontre d’une magnifique jeune femme aux cheveux blond cendré, ayant la peau d’une blancheur éblouissante aux yeux bleu clair et qui dégage l’image parfaite d’un ange. Il tombe amoureux de la jeune fille qui porte le nom d’Angéla et danse avec elle jusqu’à ce que la fatigue les arrêtent. Alors que l’aube approchait, Angéla part précipitement avant de s’éffondrer. Le narrateur voulu la relever mais ne trouva au sol qu’une cafetière brisée.

II-Avis sur l’histoire

L’histoire est courte mais simple. Les descriptions sont parfois longues mais illustrent précisément l’atmosphère des pièces, l’image qui se dégagent des personnages (notamment Angéla) et nous permet aussi d’entrer dans la peau du narrateur grâce à la description des émotions.

La nouvelle réunit deux thèmes principaux du fantastique :

-Les fantômes et l’amour impossible, où les deux amants sont souvent séparés à la mort.

Nous pouvons donner à la fin deux explications :

-une explication rationnelle : le narrateur étant fatigué et fiévreux a été victime d’une crise de somnambulisme et a vu la cafetière sous la forme d’une jeune fille. Comme il se trouve que l’hôte du narrateur lui avoue qu’Angéla était sa sœur , peut-être a du entendre parler d’elle ou la voir en peinture.

- une explication irrationnelle : Angéla est un fantôme

 

III-Avis sur les personnages

-Nom d’Angéla qui évoque un ange, tout comme son apparence (la peau pâle , les cheveux blonds et les yeux clairs)

-Le personnage principal est tout simplement le lecteur qui est plongé dans l’histoire et qui peut ressentir toutes les émotions présentes au cours de cette novelle fantastique.

Nous recommandons fortement cette nouvelle agréable à lire pour sa fluidité et pour son intrigue ainsi que les descriptions très réaliste et qui ont pour but de nous imaginer les lieux et les décors présents dans cette histoire. 

Jarod, Elodie, Emilie et Laura

Posté par StStan à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le café et le sport font-ils bon mélange ?

Avant de commencer, le café c'est quoi ?

Le café est une graine qui provient du caféier, un arbuste souvent situé dans les pays autour de l'équateur. Cette graine contient de la caféine, une molécule qui stimule une partie des systèmes nerveux et cardio-vasculaire. Celle-ci tend à diminuer la somnolence et améliorer l'attention. De plus la caféine est aussi utilisée pour ses nombreuses vertus.

 

On pourrait donc penser que le café est un allié du sportif. Et bien figurez-vous que non.

Depuis nombres d'années les sportifs consomment du café avant leurs performances pensant que cela va les améliorer. Mais l'effet est contraire: le café diminue l'afflux de sang vers le cœur qui ensuit une baisse d'oxygène dans le corps. Ensuite la caféine a un effet diurétique ; il donne envie d'aller aux toilettes, ce qui n'est pas la meilleure chose pendant le sport.

Mais si vous tenez vraiment à booster vos performances sans l'usagte de dopage, vous pouvez boire un café une heure avant l'effort et consommer quelques glucides en suppléments de types céréales, pain complets, etc...

Léa, Marion et Lilian

Posté par StStan à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La médecine chinoise, une pratique à la mode

Pour la Chine, comme pour d'autres civilisations, plus on remonte le temps, plus il devient difficile de préciser ce qu'on doit entendre exactement par « science ». C'est pourquoi la « science chinoise » peut se définir de plusieurs manières : il peut s'agir de toute idée, découverte ou méthode chinoise qui joue encore un rôle dans la science actuelle, mais ce peut être aussi l'ensemble des traditions visant à interpréter ou à agir sur la nature qui se sont développées dans le monde chinois.

dctg

La médecine chinoise se compose de cinq branches : l’acupuncture, le massage, le diabétique, la pharmacopée (dictionnaire des plantes possédant les vertus nécessaires pour soigner les maladies)  et le qi-gong.

Elle influe à la fois sur le corps et l’esprit. Elle apporte de l’énergie dans le corps ce qui permet la prévention des maladies.

L’acupuncture, un nouveau remède

cgh

L’acupuncture consiste à planter des aiguilles sur des points précis du corps pour produire des effets positifs sur l’organisme.

Elle équilibre toutes les fonctions de l’énergie. Dans la médecine chinoise, si l’énergie vitale est harmonieuse, il n’y a pas de risque pour que la maladie s’installe dans le corps.

Les origines de l’acupuncture remontent à la préhistoire. En effet, nos ancêtres, en se piquant par des épines de plantes ou de pierres pointues ont été soulagés de leurs souffrances physiques.

Instinctivement, ils pressaient des points douloureux de leur corps.

En répétant ces gestes, les ancêtres des peuples de la Chine découvrirent que s’ils pratiquaient ces actes sur certains endroits précis de la peau, certaines maladies étaient soulagéés ou guéries. Ils découvrirent ainsi les méridiens et les points d’acupunctures.

La médecine évolue, en effet, la production matérielle et la pratique médicinale se développe. Les aiguilles de pierre se sont transformées en os, puis en terre cuite, et pour finir, en métal. De plus, on n’applique plus le feu directement sur la peau.

 

 Ses bienfaits

 

Les bienfaits de l’acupuncture sont nombreux. Elle est efficace pour les maladies fonctionnelles (organe qui ne fonctionne pas bien), affections ORL, rhumatismes, pathologies digestives, allergies, maladies de peau, les troubles du sommeil…

Toutefois, il faut trois à cinq séances pour commencer à en ressentir les bienfaits, mais cela dépend bien entendu de chacun.

Si,vous êtes intéressés

Voici quelques adresses et numéros…

 

  • Colers Bertrant

12, allées de Jouy, 95280

Jouy le moutier

01-80-31-12-99

  • Maya Parent

12, place du parc aux charrettes, 95500

06-16-53-57-50

 En conclusion, l’acupuncture ne remplace pas la médecine classique, elle la complète.

Il existe aussi la maxibustion. Au lieu de planter des aiguilles sur des points précis du corps, on applique sur ces points des petits cônes d’armoise (herbe de Saint Jean) qui ont été brûlés. C’est efficace contre la constipation, les migraines…

 

Silja-Louise ; Nesrine ; Alicia

 

Posté par StStan à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]