Les jeux paralympiques sont des compétitions réunissant de nombreux pays et qui sont réservées aux personnes atteintes d’un handicap.

 

tyr

L’apparition des jeux paralympiques a eu lieu en 1948 grâce à la création innocente d’un neurologue Allemand cherchant à accentuer le rétablissement de ces patients. Il se nomme Ludwig Guttmann. L’histoire des jeux paralympiques débute dans un cadre hostile. En effet, cette invention nait dans un hôpital militaire accueillant les miraculés paraplégiques de la seconde guerre mondiale. Ludwig Guttmann a établi un diagnostic permettant un rétablissement plus rapide sous l’effet de l’effort physique. Il décide donc de faire de cette simple perspective une réalité. Selon nous, nous ne voyons pas cela uniquement d’un point de vue médical mais psychologique. Lorsque nous avons réalisé la chance que nous avons d’avoir survécu la seule chose que l’on désire est de retrouver notre vie d’avant, dans laquelle toute notre mobilité était effrénée. Malgré l’impossibilité de ce souhait le fait de pratiquer une activité physique dans ce cas nous permets non seulement le rétablissement des capacités de notre corps mais aussi de redonner un sens à notre vie, en ayant des objectifs, une passion, le courage d’affronter notre changement et nos différences, reprendre confiance en soi.

fghj

Les premiers jeux paralympiques se déroulent en 1960 à Rome et ont lieu depuis cette date tous les 4 ans.

Tous les 4 ans les jeux paralympiques ont lieu et donne la chance à tous de réussir que l’on soit amputés, aveugles, en fauteuil roulant, handicapés mentaux ou physique aucune de nos capacités ne doivent être négligé.

Lorsque nous écrivons cet article nous sommes le mercredi 21 Mars 2018 c’est à dire quatre jours après la fin des jeux paralympiques d’hiver de cette année et durant lesquelles nous avons pu observer des performances incroyables permettant à la France d’empocher 20 médailles.

Nous prenons pour exemple Arthur Bauchet.  Quadruple médaillé d’argent aux jeux paralympique d’hiver a Pyeongchang. Seulement âgé de 17 ans Arthur Bauchet nous a offert une performance extraordinaire lui permettant de décrocher ces quatre médailles d’argent au ski Alpin. Ce qui rend sa performance aussi incroyable est l’œuvre d’un combat d’une vie contre la paraparésie spastique et un courage fruit d’une volonté inégalable.  

 

« Je ne pouvais plus marcher quand j'avais 14 ans (...) On peut toujours y arriver »

 

C’est également pour nous l’occasion de prendre conscience de la force mentale des personnes atteintes d’un handicap et de ne pas se basé seulement sur une performance mais sur un fondement d’égalité, une égalité encore très mesurée dans notre société actuelle.

"On ne vise pas l'égalité, on en est tellement loin. On espère simplement être reconnu à notre juste valeur", réclame Arnaud Assoumani, l'une des meilleures chances de médaille française. 

Elisa, Alycia et Gwendoline